International

Actuellement en Côte d’Ivoire, la crainte des populations augmente sans cesse à l’approche des élections présidentielles d’octobre 2020. En effet, le climat politique et social fait dire à plusieurs analystes politiques que le pays se dirige tout droit vers une deuxième crise post-électorale après celle qu’il a connu en 2010 faisant officiellement 3000 morts.

Entre développement, emprisonnements, interdictions de manifestation, exils et ruptures graves entre les acteurs politiques de ce pays, les Ivoiriens ont une vision flou de ce qui les attend en 2020. Cependant, une menace encore plus grande s’approche d’eux pendant qu’ils s’entredéchirent : le terrorisme islamique.

Le dimanche 13 Mars 2016 est une date qui restera graver dans la tête des Ivoiriens, surtout la population de Grand-Bassam. Une attaque perpétrée par des terroristes a fait officiellement 19 morts dans cette station balnéaire qui est un lieu prisé par des touristes étrangers. Le gouvernement annonce le lendemain, une série de mesures pour renforcer la sécurité dans les écoles, les lieux publics sensibles et stratégiques, comme les ambassades et les sièges des organisations internationales.

Depuis plusieurs mois, des pays de la sous région tels que le Burkina Faso, le Mali et le Niger font l’objet de plusieurs attaques djihadistes faisant des morts au niveau civil et aussi dans l’armée malgré le soutien de l’armée Française dans le cadre de l’opération Barkane. Une présence militaire qui est mal appréciée par les populations locales.

Ces attaques, de plus en plus violentes, menacent toutes la sous région y compris la Côte d’Ivoire qui, apparemment, ne fait rien pour renforcer ses mesures de sécurité ni pour apporter le soutien militaire à ses voisins qui sont actuellement en difficulté.

Un programme académique de lutte contre le terrorisme initié il y a environ 02 ans, par la Côte d’Ivoire et la France était de retour sur la table de discussions lors de la visite récente du président Français.

Avant l’installation de ce programme sur le site de Jacqueville à proximité d’Abidjan en septembre 2020, le gouvernement doit, dès maintenant, prendre des mesures pour prévenir les attaques terroristes en renforçant les moyens de l’armée afin de rassurer les populations car si les pays frontaliers tombent aux mains de ces terroristes, la Côte d’Ivoire sera sans doute l’une de leur prochaine cible.

La série policière Espagnole << La Casa de Papel >> élue meilleure série dramatique aux Emmy Awards ainsi qu’aux prix Fénix et Iris sera de retour sur les écrans des abonnés Netflix au début du deuxième trimestre de l’année 2020.

Après le succès des trois premières saisons de cette série ayant des scènes captivantes dignes d’une série US, Netflix a annoncé la date de sortie et de diffusion de la saison 4 intitulée << Que le chaos commence >>. Cette date qui a été annoncée aussi par les acteurs est celle du 03 Avril 2020.

Une bande d’annonce officielle est aussi disponible sur la page YouTube de Netflix. Cette bande d’annonce présente les acteurs majeurs et annonce de belles surprises dans cette partie.

L’entreprenariat en Afrique prend de plus en plus d’ampleur surtout au niveau du numérique et technologique. En effet, une entreprise basée en Guinée envisage de lancer une nouvelle marque de smartphones low cost dénommée Kunfabo.

Kunfabo est une marque de smartphones modernes sous le système d’exploitation Android qui embarque une application dédiée aux réalités Africaines. Ses caractéristiques majeures sont :

L’entreprise prévoit lancer 3000 exemplaires en Janvier 2020 après avoir fait tester les prototypes par des utilisateurs et professionnels du domaine.

Le smartphone est déjà en précommande avec des prix de lancement compris entre 100 et 250 euros.

Pendant qu’ils étaient en combat avec un groupe de djihadistes, hier lundi 25 Novembre 2019, deux hélicoptères de l’armée Française sont rentrés en collision de façon accidentelle.

Cette collision a entrainé la mort de 13 soldats dans les rangs de la force Barkhane, a annoncé ce mardi l’Élysée.

Le président Français, Emmanuel Macron a salué la mémoire des militaires tombés en opération et morts pour la France.

Cela fait maintenant 05 ans que des comédiens internationaux proposent le meilleur de la comédie Africaine aux populations à travers le festival << Abidjan Capitale du Rire >>.

Cette année, pour la cinquième édition, les organisateurs ont fixé la date du spectacle du 04 au 08 Décembre 2019. Ce festival qui voit l’arrivée et l’intégration de nouveaux comédiens devra montrer un nouveau visage pour satisfaire le public.

Le programme des spectacles

Gala d’ouverture, Jeudi 05 Décembre à 20H, les Zinzins de l’Art et leurs invités

Vendredi 06 Décembre à 20H, On ne gagne pas une équipe qui change

Samedi 07 Décembre à 20H, Afrique de l’Ouest contre Afrique de Centrale : Qui est le plus drôle ?

Gala de clôture, Dimanche 08 Décembre à 20H, Gondwana Club

Cela fait environ un mois que les manifestations contre une reforme constitutionnelle et un troisième mandat du président Guinéen Alpha Condé ont débutées en Guinée. Malheureusement, il y a, officiellement, à ce jour une quinzaine de morts liée à des violences entre les manifestants et les forces de l’ordre.

En effet, un rassemblement autorisé avec précipitation à la veille par les autorités a vu la mobilisation de plusieurs centaines de personnes dans la ville de Conakry.

Cette manifestation, dont l’itinéraire a été modifié, a dégénéré suite à des échanges de jet de pierres et de gaz lacrymogène entre les manifestants d’une part et les forces de l’ordre d’autre part.

Malheureusement, un élève de 16 ans a été victime d’une balle et est mort des suites de ses blessures.

Pour les manifestants et le peuple Guinéen en général, pas question de modification de constitution et de troisième mandat pour Alpha Condé.

Le quintuple ballon d’or est en deuil car un évènement malheureux vient de se produire dans son entourage. En effet, un de ses coiffeurs préféré, Ricardo Marques Ferreira a été retrouvé mort dans un hôtel à Zurich en Suisse.

Son corps sans vie a été découvert dans son lit, par une femme de ménage, gisant dans une marre de sang. Elle évoque une forte odeur d’alcool. Les voisins de sa chambre ont aussi noté des bruits venant de sa chambre pendant la nuit.

Cristiano Ronaldo n’a pas encore réagit à cette terrible nouvelle mais un suspect brésilien est dans le collimateur des policiers.

La nouvelle est horrible pour le gouvernement Malien et les Maliens en général. Hier 01 Novembre 2019, une attaque terroriste, non revendiquée pour le moment, a fait 53 morts dans les rangs de l’armée Malienne et un civil près de la frontière Nigérienne.

Malheureusement, ce bilan est encore provisoire mais le ministre Malien de la communication affirme que la situation est sous contrôle.

Par ailleurs, le gouvernement Malien condamne cette attaque et a envoyé des renforts pour sécuriser la zone et retrouver les auteurs de ce carnage.

Cette attaque, à elle seule, provoque la plus grande perte depuis plusieurs années de militaires Maliens.

Dans une note parue le 28 Octobre 2019 à Abidjan, l’ambassade du Burkina en Côte d’Ivoire invite ses ressortissants à ne pas participer au Meeting de réconciliation organisé par CONCORDE, parti membre du RHDP, créé par Alcide DJEDJE, qui se tiendra le 02 Novembre 2019 à Gagnoa.

Dans cette note, la représentation diplomatique du Burkina en Côte d’Ivoire affirme qu’un spot diffusé après le journal de 20H00 sur la RTI (Radiodiffusion Télévision Ivoirienne) en langues Mooré et Française invite clairement la communauté Burkinabè. De fait, elle informe ses ressortissants de pas prendre part à cette rencontre car elle ne se sent pas mêlée, ni de près ou de loin à cet évènement à caractère politique.

Ci-dessous, l’intégralité de la note :

Rachid Ndaye, Ministre d’État et conseiller spécial du président Alpha Condé a été reçu sur le plateau de TV5 Afrique pour évoquer les questions de la nouvelle et du Troisième mandat qui divisent les Guinéens.

Selon lui, les manifestions actuelles qui ont fait des morts du côté de l’opposition ne sont pas liées à la volonté du Président actuel de faire un troisième mandat mais plutôt au changement de la constitution.

Par ailleurs, il affirme que les personnes non favorables à ce changement de constitution ont la possibilité de se prononcer et ne devraient pas inciter la population à la violence ou appeler au meurtre du président Alpha Condé.

En ce qui concerne, la constitution actuelle, il rappelle qu’elle a été mise en place par un gouvernement de transition non élu qui n’avait pas la caution du peuple.

Pour le pouvoir en place, la nouvelle constitution a pour objectif de moderniser les institutions, de prendre en compte tous les problèmes de la société : il s’agit d’une nouvelle constitution pour tous selon lui.

Pour l’arrestation des opposants et les morts, il rappelle aussi que les opposants n’ont pas respecté les lois qui encadrent les manifestations et que les enquêtes sont en cours pour élucider les circonstances de la mort de ses personnes.

Selon le media camerounais Cameroun Tribune, une trentaine personnes ont été tuées dans un glissement de terrain dans l’ouest du Cameroun.

Ce glissement est lié selon le responsable administratif de la région de l’Ouest aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur la régions ces derniers jours.

Les recherches continuent afin de retrouver les personnes disparues probablement sous les décombres ou la boue. Les autorités se sont déplacées sur les lieux.

De nombreuses photos ont été publiées sur les réseaux sociaux, sur Facebook et Twitter.

Suite à l’enquête lancée le mardi 24 Septembre 2019 par les parlementaires démocrates qui soupçonnent Donald Trump d’avoir usé de ses pouvoirs pour mettre les bâtons dans les roues de son rival potentiel Joe Biden pour les élections présidentielles de 2020 au USA, un vote sera effectué par la chambre des représentants aujourd’hui.

Pour les démocrates, c’est une victoire alors que le camp présidentiel qualifie ce vote de mascarade.

Il faut noter que sous la présidence de Donald Trump, le chômage baisse au États-unis malgré les critiques venant du monde entier. Un président qui a vu sa position renforcée suite à la réussite de l’opération militaire contre le chef de l’état islamique.

Dans la nuit du samedi à dimanche, une nouvelle attaque meurtrière a eu lieu dans le nord du Burkina Faso. Pobé-Mengao a été la scène d’un terrible massacre avec au moins 16 personnes tuées.

Les violences ont été attribuées à des groupes terroristes par une source de la sécurité du pays. Des habitants ont été kidnappés, d’autres ont disparu et il y a eu des pillages selon l’APF.

Avec cette attaque, on dénombre à ce jour environ 600 morts liés au terrorisme dans ce pays.